samedi 22 août 2020 – concerts avant la fin de l’été

 

Saviez-vous que les plantes poussent super bien en phase croissante de la lune ? Voici que je vous envoie cette newsletter juste avant la nouvelle lune. Nous aurons une bonne vingtaine de jours pour semer des salades, repiquer des pousses de radis, récolter des tomates qui se conserveront mieux. Ceci dit, il paraît que les légumes fruits ont meilleur goût quand ils sont cueillis en lune décroissante. Si vous avez des tomates, laissez-en pourrir quelques unes au sol, elles repousseront peut-être l’année prochaine.
Si vous avez des soucis, encouragez-les à s’étaler davantage dans la vie de votre potager. Elles en éloignent d’autres. Pas les escargots en revanche, qui mangent les jeunes fleurs de courgettes femelles avant qu’elles ne soient délicatement pollinisées par des passants. Je me lèverai un bon matin pour leur filer la matin.

Avant la fin de l’été, on vous convie à une ouverture exceptionnelle avec une invitée qui fait fleurir du bois sec même la nuit. Il y aura des bières et de la musique. On s’adapte un peu à la situation actuelle en vous donnant une heure de rdv. Apportez un masque avec vous, on sait jamais les poulets. Sachez que les concerts seront audibles de l’extérieur via la radio fm, pour les retardataires. Ce sera aussi en stream pour les casaniers curieux.

14H – 20H : ouverture régulière
musique en fm + stream

RADIO

20H et quelques : début du premier concert
(20H30 fermeture des portes, soyez à l’heure !)
et puis on verra comment ça s’passe

JOHN POUBELLE
punk fragile de sous-sol
https://commandovanessa.bandcamp.com/album/pl-istoc-ne-sup-rieur

100 CANI
chansons bricolées pour chiens libres
https://100cani.bandcamp.com/

mercredi 15 juillet 2020 – soirée au cinéma Nova

Ce mercredi nous serons donc au Cinéma Nova
avec le Vidéo Express et le Comité des usagers de la Médiathèque de Point Culture.
Après la projection du film Be Kind Rewind de Michel Gondry, nous aurons une discussion sur
sur l’importance des supports physiques dans la diffusion des œuvres culturelles, puis
nous terminerons par une petite sélection balpop à la Nghe à coté du bar.
Peut-être aurons nous l’occasion de se déhancher légèrement.

Programme :

19h ouverture des portes :
Fondu de bandes magnétiques diffusées sur nos ghetto-blaster :
Réalisée à partir de K7 trouvées dans des brocantes ou greniers ainsi
que de celles des groupes que nous supportons.

20h projection de Be Kind Rewind

21h30 discussion
+
sélection balpop à la Nghe à coté du bar.

EXPOSITION AU NOVA

Les pochettes de disques redessinées par Grangioni
https://ngheplage.bandcamp.com/

IL Y AURA FINALEMENT LA POSSIBILITÉ D’ACCUEILLIR 200 PERSONNES
MAIS LE PORT DU MASQUE SERA OBLIGATOIRE

OBLIGATOIRE FAIRE PROUTY
DANS SON MASQUE AVANT TOUTE CHOSE POUR ETRE BIEN OBLIGATOIRE
SE GRATTER LE NEZ SERA EGALEMENT CONSEILLÉ ET COLLEZ VOS CROTTES UNIQUEMENT
SOUS VOS CHAUSSURES PAS DANS LA FIGURE DE VOS CAMARADES
ETANT DONNÉ QUE LA PEAU RESPIRE EGALEMENT NOUS POURRONS APROCHER NOS PORES POUR SE SENTIR L’AISSELLE

BISOUS

https://www.nova-cinema.org/prog/2020/178-escape-cinema/indoor/#article-22824

samedi 11 juillet 2020

MERCREDI 15 JUILLET

La médiathèque NGHE est invitée au Cinéma Nova, pour une discussion à propos
de l’importance des supports physiques dans la diffusion des œuvres culturelles.
Dès l’ouverture vers 18h30, nous installerons une ambiance sonore
à partir de notre collection de K7 et de nos ghetto-blaster.
Puis à 19h il y aura la projection de Be kind rewind de Michel Gondry suivi de la discussion
Et nous terminerons par une petite sélection balpop à la Nghe à coté du bar.
Peut-être aurons nous l’occasion de se déhancher légèrement.
https://www.nova-cinema.org/prog/2020/178-escape-cinema/indoor/?lang=fr#article-22824

+

EXPOSITION AU NOVA

Les pochettes de disques redessinées par Grangioni
https://ngheplage.bandcamp.com/

ATTENTION, IL N’Y AURA QUE 100 PLACES POUR CET ÉVÉNEMENT – PAS DE RÉSERVATION POSSIBLE –
SOYEZ À L’HEURE !!

Et pour les nouveautés, voici une interview de Ian Nagoski traduite en français par nos soins

Baci Baci

samedi 20 juin 2020

Les journées s’allongent et on arrive bientôt au point maximal. Ça pousse sous et sur le béton,
et j’espère que ça va tout recouvrir, surtout les nouveaux bâtiments faits de nouvelles matières,
j’espère logis admirables pour des nids d’insectes et des graines vertes sauvages indomptables.
Qu’on réapprenne un peu à laisser les choses faire ce qu’elles veulent.
La place Brunfaut est toujours pas en travaux,
c’est flottant comme dans la tête de beaucoup d’amis et d’animaux ; la vendeuse d’une boutique voisine
m’a dessiné un gros point d’interrogation sur sa vitre, pendant que je payais en sans-contact.
Si vous voulez, vous pouvez venir flotter avec nous ce samedi. Il y aura des bières !

L’OUVERTURE RÉGULIÈRE
14 H – 20 H

N O U V E A U T É S

DANS LA COLLEC CASSETTE !

samedi 6 juin 2020

Ré-ouverture 14h-20h ce samedi 6 juin 2020.
à 15h30 il se peut qu’une partie de la médiathèque NGHE s’envole pour aller rejoindre dans la rue les marches d’un pas hyper-déterminé.
Nous serons alors de retour vers 17h30

Et ci-dessous voici une des dernières nouveautés NGHE
https://ngheplage.bandcamp.com/

Alors participez à la musique vivante qui traîne dans les rues et dans les champs !
Si vous avez des vinyles sans pochettes, voici les coordonnées pour passez commande :

nghemediatheque@gmail.com – joalgrange@gmail.com

Voici des exemples des pochettes déjà réalisées que vous pouvez également retrouver ici

samedi 16 mai 2020

radio déconfit nghe
semaine du 11 au 17 Mai
et réouverture de la médiathèque !

Je lis le vieux journal aujourd’hui, pour rester à hier. Ainsi, je peux essayer de revivre tous les jours la même journée. J’ai envie que ça aille plus vite et en même temps, c’est bien comme ça. C’est passé vite, deux mois. On a vu deux saisons se passer la relève. Bientôt la suivante, qui frappe à la porte. Hier, un orage qui lui est amical. Des oiseaux nous envoient ponctuellement leurs chants, tout juste revenus de voyage. Ils ne sont pas tous partis très loin, ni très longtemps, mais tout juste pour manger les insectes qui restent. Les chenilles deviennent papillons depuis quelques semaines. La larve s’active.

Il y a de nouveaux marquages au sol devant les écoles et un parcours ikéanesque dans les magasins. J’ai fait des économies, j’ai changé quelques habitudes et j’ai dit adieu à ma chienne qui est libre pour toujours. Le courrier arrive à l’heure, j’ai peut-être aussi une ride en plus. Et vous ?

Au sein des foyers, d’autres activités ont pris le dessus. La radio s’est animée ponctuellement, parfois laissant tranquille les câbles sous-marins et les poissons en paix plusieurs jours. Pour des envies de profiter du soleil et de la vie qui se défendait dehors, pour s’occuper d’êtres en demande, pour une animation introvertie, avec des livres, des instruments, des pastels secs, pour apaiser des sens et calmer l’hyper-connectivité. Maintenant que les règles s’assouplissent en ville, avant que les avions ne couvrent le ciel, on s’organise de nouveau mais on ne fait que continuer ce qu’on faisait jusqu’à ce jour, encore plus, encore mieux, pour une semaine de radio en stream. Le soir de la semaine, et peut-être toute la journée du samedi si Toni et Krasniqi se lèvent pour réouvrir les portes de la médiathèque. On passe l’aspirateur !

Radio déconfit nghe/ultravnr
https://ultravnr.be/radio/
lundi-vendredi 18h – 22h
+
Samedi 16 Mai
réouverture de la médiathèque
14h – 20h

: du son pour démarrer la semaine :

Bisous de nous tous (sans virus)

« la fenêtre » >>> ping-pong musical

Samedi 7 Mars on a fêté la sortie de la cassette tant attendue « la fenêtre ».
Dans un grand trou plein de disques, Ernesto et Aymeric sont venus jouer une partie de ping-pong qui a fini en match nul avec un super mix. Ça confirme qu’ils jouent vraiment très bien. Julie, de Rome, faisait l’arbitre en direct sur les ondes. Titres des morceaux et/ou nom du groupe précisés dans le mix, entre les rebonds.

« la fenêtre »
À l’automne 2017, Julie Normal, Ernesto Gonzalez et Aymeric de Tapol ont été invités à la mediathèque pour une résidence. L’espace était encore en travaux et c’était une première pour nous. De ces journées et du concert de clôture à l’Autre « lieu » R.A.P.A. est née la cassette, montée et copiée avec soin. Il y en a 60 avec 60 pochettes uniques.
L’objet est beau dedans et dehors, c’est trop bien.